Covid-19 : Ce qu’il faut retenir des annonces au Luxembourg


Posté le 19 mars 2021 dans Actualités

Article publié le 7 mars 2021, sur le site internet RTL 5 Minutes.

Photo : Illustration/Pixabay

LUXEMBOURG – PROLONGATION DES MESURES AU 2 AVRIL

Les mesures sanitaires ont été prolongées au 2 avril au Luxembourg, date à partir de laquelle un assouplissement est espéré. Les restaurants pourraient donc ouvrir pour Pâques dans des conditions à définir.

L’information avait filtré quelques minutes avant l’intervention de Xavier Bettel, vendredi après-midi: les mesures sanitaires sont prolongées jusqu’au 2 avril 2021 au Luxembourg, ce qui signifie notamment que les bars et les restaurants resteront fermés d’ici là. L’idée est de leur permettre de rouvrir lors de la période de Pâques, mais pas dans des circonstances « normales », a prévenu le Premier ministre: il y aura des adaptations qui resteront à définir. Ainsi, la question de la réouverture des restaurants et des terrasses sera « examinée » dans les semaines à venir…

Ces assouplissements espérés ne pourront être envisagés que « sous réserve qu’il n’y ait pas une nouvelle hausse exponentielle » des cas, a détaillé Xavier Bettel. Dans cette hypothèse optimiste, tous les domaines seront concernés, comme ceux du sport et de la culture. « C’est la première fois depuis des mois qu’on a des perspectives de réouverture » a t-il souligné.

Avant de faire un point chiffré sur les phases de vaccination, Xavier Bettel a affirmé que la situation était « stable malgré les variants »: « on ne relève pas de hausse exponentielle comme dans les autres pays » et « on voit déjà l’impact des vaccins ». Mais il a reconnu tout de même une « augmentation légère des personnes infectées et hospitalisées ».

Selon la ministre de la santé Paulette Lenert, l’arrivée des variants a engendré une hausse des cas de 6%. « Au niveau de l’occupation des lits, on est proche des Belges et des Néerlandais » a t-elle souligné.

UN MOIS D’AVRIL DÉTERMINANT ?

Concernant la première phase de vaccination, 25.999 personnes ont été vaccinées dans les centres, 9.305 dans les hôpitaux, 7.480 dans les maisons de retraite et 9.214 dans les structures pour personnes handicapées. La moyenne des personnes vaccinées a été de 52,83 ans. Dans 70% des cas, c’est le vaccin Pfizer qui a été administré.

« Avant cette première phase, les personnes de plus de 65 ans représentaient 14% des cas positifs au covid. Aujourd’hui, elles représentent 9%. Donc on voit clairement qu’il y a un effet de la vaccination » a expliqué Xavier Bettel. De même, en « automne-hiver », les patients hospitalisés âgés de plus de 70 ans représentaient 62 à 66% du chiffre total. Aujourd’hui, ce pourcentage est descendu à environ 54%, a exposé le Premier ministre.

Pour l’heure, il reste au Luxembourg de quoi vacciner 3.822 personnes. Jusqu’à présent, 30.723 personnes ont été vaccinées, 13.448 ont reçu leur deuxième dose.

En avril, 47.900 doses de vaccins Pfizer, 21.200 d’AstraZeneca et 4.800 de Moderna sont « planifiées », et 73.745 personnes devraient ainsi être vaccinées. Si le vaccin Johnson & Johnson n’a pas encore été validé par l’Agence européenne des médicaments (EMA), le gouvernement mise sur le mois d’avril pour obtenir des résultats particulièrement probants. « On va pouvoir de plus en plus mesurer l’incidence de la vaccination sur le taux d’occupation des lits dans les hôpitaux » a complété Paulette Lenert.

Xavier Bettel a affirmé « ne pas en savoir plus » quant à l’éventuelle arrivée du vaccin russe Spoutnik au Luxembourg. « On ne sait pas quand il viendra. » « Mais », a t-il souligné et pour faire taire certaines critiques, « sans le concours de l’Union européenne, on n’aurait peut-être pas eu de vaccins au Luxembourg. »

Communiquer sur les quantités de doses commandées est toutefois compliqué, assure Xavier Bettel, qui a répondu que le Luxembourg ne gardait pas de vaccins en réserve, « on se veut transparent à ce niveau-là ». Ceci étant, « des fois, 24 heures avant, on nous annonce qu’une livraison de vaccins est annulée » souligne le premier ministre, qui indique ne pas vouloir « donner de faux espoirs » aux citoyens.

Nouvelle importante: le vaccin d’AstraZeneca peut être administré à tout le monde, donc même aux personnes de plus de 65 ans. Cela a été validé en conseil de gouvernement. « Il est efficace aux différents variants et est bien meilleur que ce que certains ont pu le dire » a affirmé Bettel.

Concernant la phase 2, 10.855 invitations ont été envoyées aux personnes de plus de 75 ans, et 73,5% d’entre elles y ont répondu positivement. « Cela nous rassure, ça prouve que les gens veulent se faire vacciner ». 11.000 autres invitations ont été envoyées vendredi, une fois le feu vert concernant le vaccin d’AstraZeneca obtenu. Il restera ensuite 14.000 personnes de cette tranche d’âge à inviter.

Jeudi, le coronavirus a fait cinq victimes de plus et le nombre d’hospitalisations, assez élevé, est resté relativement stable (84 patients hospitalisés plus 22 en soins intensifs).

La conférence de presse a été marquée par un moment fort de la part de Xavier Bettel, qui a tenu à partager l’impatience des citoyens: « Un an est passé et on fait toujours des conférences de presse avec Paulette Lenert en portant des masques. Si on m’avait dit ça à l’époque, je ne l’aurais pas cru » a t-il reconnu. Celui-ci a néanmoins teinté son discours d’optimisme: « quand on fait un marathon, on voit à un moment l’arrivée et j’espère qu’on va la voir bientôt. »

Auteur: Raphaël Ferber


Poster un commentaire


Aucun commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.